Actualités‎ > ‎

Urgence: La machine à bois est en panne!

publié le 30 avr. 2015 à 09:05 par Nadine Barrere   [ mis à jour le·30 avr. 2015 à 14:54 par Benjamin Trinité ]
Irréparable ! L’atelier menuiserie est donc  à l’arrêt.
Huit de nos orphelins se retrouvent sans activité et sans apprentissage ; la rue les menace à nouveau, un comble !


Entrez dans le club des 100 qui vont sauver cette situation en  faisant un don
de 50€, les attestations fiscales sont prêtes. Bien sûr toutes les aides sont acceptées.
Pour 5000€,  nous pourrions financer la totalité de l’opération. En effet, nous avons trouvé un fournisseur en Bretagne auprès duquel nous avons négocié une machine
5 opérations « le top» à 2200€. Il accepte d’acheminer le colis (800 Kilos, 1m20 sur 1m40) jusqu’à Paris  pour 250€.
De Paris, un transitaire assure le transport jusqu’à Douala  et s’occupe du dédouanement pour 2400€.
L’AHVEC a donc besoin de 5000€ pour cette opération !

L’idée est  d’assurer  enfin l’autonomie de notre orphelinat : nous voulons faire de la menuiserie  le meilleur instrument de cette ambition. En effet, nous avons pu vérifier à chacun de nos séjours à la Source, que cet atelier assurait parfaitement une double mission : former les orphelins et produire des revenus par la vente des meubles fabriqués.
Nos enfants ont reçu une bonne formation et parmi eux,  Emmanuel a acquis les compétences nécessaires  pour encadrer l’atelier et booster les ventes.
Les besoins augmentant dans le village, nous sommes convaincus qu’ainsi nos jeunes Camerounais pourront vivre sans attendre nos dons et préparer leur avenir.
Nous vous rappelons  que nos  actions  ont permis:
-
à environ 500 enfants, au travers de l’école maternelle,  de bien démarrer leur scolarité,
-
d’apporter l’électricité à plus de 100 familles,
-
de donner l’accès à  l’eau potable à plus de 1500 personnes grâce au puits et au château d’eau,
-
d’assurer une dizaine d’accouchements,  permettre un accès aux soins et aux vaccinations,
- 
de poursuivre l’installation de la bibliothèque/médiathèque/centre multimédia dont l’impact pédagogique et culturel n’est plus à démontrer,
-
de socialiser  plus de 30 enfants qui, à ce jour, ont trouvé du travail et peuvent  prendre en charge à leur tour d’autres personnes. Cet effet boule de neige est une fierté pour nous et un oasis d’espoir  dans ces moments de turbulences !

Puissent-ils voler de leurs propres ailes !

Merci pour eux !


Comments